Coiffeur de rue
Je vous ai déjà parlé de mes expériences chez les coiffeurs-masseurs vietnamiens dans un billet précédant. Dans la série des métiers de la rue, voici donc quelques vues de coiffeurs glanées ici et là au hasard des rues de Ho Chi Minh et de Hanoi. Il suffit d'installer son petit matériel au coin d'une rue. En général celui-ci se limite à un miroir que l'on accroche au mur, une chaise, une paire de ciseaux, un coupe choux et une lampe frontale! La frontale, c'est pour explorer les cavités naturelles, conduits auditifs et autres narines, tel un véritable spéléologue. Quel beau métier n'est-ce pas?
Coiffeur de rueCoiffeur de rueCoiffeur de rue