vendeurs ambulants
vendeurs ambulantsLes vietnamiens n'ont pas vraiment d'heure pour manger. Il y a bien sûr le "breakfast" matinal qui se prend souvent très tôt entre 5 et 6 heures du matin et qui est composé principalement d'un bol de soupe phơ. Mais à coté de cette institution, on peut les voir manger à n'importe quelle heure de la journée, toute sorte de mets salés ou sucrés, dans toute sorte de lieux: à la maison, au travail ou tout simplement dans la rue, assis sur de minuscules tabourets en plastic.



vendeurs ambulants
vendeurs ambulantsIl existe en effet une profession très active ici, alors qu'elle a quasiment disparue dans la vieille Europe (à l'exception du vendeur de pizzas): le vendeur ambulant. Le prototype même est composé du vendeur (homme ou femme) poussant une petite carriole à 3 ou 4 roues, avec à l'étage supérieur une petite vitrine.

vendeurs ambulants
vendeurs ambulantsOn peut ainsi pour une somme modique allant de 5000 à 25000 VND (20 centimes à 1 Euro) acheter un "bắp ngô" épis de maïs grillé ou cuit à la vapeur, divers plats à base de "cơm", des "bánh" en tout genre comme le pain blanc qui se dit "bánh mì", le fameux "bánh bao", sorte de tourte fourrée à la viande, ou encore des genres de desserts très sucrés à base de haricots un peu comme du tapioca, appelé "chè", ou tout simplement une bouteille de lait frais "sũa" comme ce jeune vendeur plus préoccupé par sa console de jeu.
vendeurs ambulants

vendeurs ambulantsvendeurs ambulantsvendeurs ambulantsvendeurs ambulantsvendeurs ambulantsvendeurs ambulantsvendeurs ambulantsvendeurs ambulants

Pour en savoir plus sur les vendeurs ambulants ou itinérants, je vous conseille ce nouveau blog d'une amie expatriée comme nous, fraichement convertie à la blogomania (en lien permanent en haut à droite "Un autre regard sur le Vietnam"): http://blog.lavoixduvietnam.fr/