First Aid training Halliburton
Ceux qui ont goûté aux joies des formations aux gestes d'urgences se reconnaîtront peut-être dans ce petit film. C'était il y a un an à Vung Tau, l'ancien Cap Saint Jacques reconverti en base arrière pour les compagnies pétrolières off-shore. La société Halliburton, impliquée dans l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique quelques semaines auparavant, nous avait invité à former son personnel aux gestes d'urgence (First aid training). On comprend pourquoi: la catastrophe avait fait onze morts et des centaines de milliers de barils de brut déversés en pleine mer.
Off sfore Vung Tau
Au programme, la prise en charge d'une victime d'un accident, inconsciente, avec une fracture de la jambe droite. Je vous laisse juger de la prestation des sauveteurs (nombreux et locaces). Une certaine confusion règne autour de la victime car les sauveteurs ne semblent pas tous d'accord sur la respiration du blessé. Alors, à votre avis, "Still breathing" or not? Dans le premier cas il ne faut pas tarder à mettre la victime sur le côté avant qu'elle ne s'étouffe, dans le deuxième cas il faut tout de suite débuter des "chest compressions". Cruel dilemme...