Ubud
je dédie ce billet à toutes celles et ceux pour qui l'école était un cauchemar. Ceux pour qui le chemin de l'école était un chemin de croix avant d'aller affronter l'univers scolaire. Personnellement, je n'ai pas eu à me plaindre car jusqu'à mes dix ans, j'allais soit à pieds soit à vélo de mon quartier de "Ménez-Roz", à l'époque en rase campagne, jusqu'à ma petite école primaire de Lesconil, petit port de pêche du pays Bigouden.
UbudUbudUbudUbud
A des milliers de kilomètres de là, au beau milieu de cette île magique de Bali, des enfants prennent tous les jours ce chemin de crêtes qui les mènent jusqu'à l'école publique d'Ubud. Le chemin serpente à travers les hautes herbes, sur près de deux kilomètres, bordé de part et d'autre par deux ravines profondes où l'on perçoit le bruit d'un torrent.
UbudUbudUbudUbud
Et je ne peux m'empêcher de penser que tous les enfants du monde n'ont pas cette chance, que celui ou celle que l'on croise dans les transports en commun d'une grande agglomération, les écouteurs de son ipod vissés sur les oreilles, ne connaîtra sans doute jamais ce plaisir simple d'aller tous les matins à l'école.

En sortant de l'école nous avons rencontré un grand chemin de fer qui nous a emmenés tout autour de la terre dans un wagon doré...