Tri sélectif
Je ne vous ai jamais caché mon attirance pour cette partie du Vietnam qu'est le delta du Mékong. Vous avez déjà pu faire connaissance avec ces paysages et ce peuple lors des billets publiés en mars et avril 2010. Lorsqu'il y a un mois, une de mes collègues originaire de la région m'a proposé d'y retourner le temps d'un petit weekend, je n'ai pas hésité une seconde. Rien de tel en effet, pour sortir des sentiers battus, que de se laisser guider par les habitants des lieux.
Tri sélectif
Direction la ville de Tan Chau, à une trentaine de kilomètre de Chau Doc et de la frontière Cambodgienne. Réveil matinal pour profiter de la luminosité du soleil levant et de la fraîcheur toute relative. Première surprise agréable, une brise "marine" souffle sur le fleuve et sur la ville. Je longe les quais pour arriver à une cale qui sert d'aire de débarquement aux chalans. Là j'assiste à un étrange ballet.
Tri sélectif
Une longue barge est amarrée au quai et des hommes font des vas-et-viens incessants avec de gros ballots sur leurs épaules. En m'approchant, je m'aperçois qu'il s'agit de toutes sortes d'objets en plastique de récupération qui ont été concassés les uns contre les autres pour former des sortes de gros cubes de près d'un mètre de coté.
Tri sélectif
Même si ce ne sont que des bouteilles de plastique, ils peinent à avancer contre le vent violant. Ces dockers de fortune mettront toute la matinée pour débarquer la cargaison. A l'autre bout de la chaîne, les paquets de bouteilles sont ensuite chargés sur des "Xe Loi" direction je ne sais où...
Xe Loi

Il parait que des chercheurs ont mis au point récemment un nouveau matériau de construction à base de bouteilles en plastique récupérées. Ces nouvelles "briques" ont, paraît-il, des propriétés d'isolation intéressantes qui en feraient une solution alternative pour la construction de maisons individuelles...