CanabeachNon il ne s'agit pas -pour une fois- d'une malencontreuse faute d'orthographe portant sur la célèbre marque bretonne de surfwear, mais bel et bien du spot le plus incroyable qu'il m'ait été donné de voir ici. Petit retour en arrière en cette journée du 27 janvier.
Ca Na Beach
Je vous avais laissé au sommet des tours de Po Klong Garai près de Phan Rang mais il m'a fallu poursuivre ma route vers le sud, à la recherche de la prochaine étape avant Phan Thiet puis Ho Chi Minh. Me voilà donc reparti "on the road" sur cette fameuse route numéro 1 qui relie Hanoi à Saïgon sur près de 1700km. je commence à avaler les kilomètres qui relie les trois Phan (Rang-Ri-Thiet), lorsqu'abordant un virage, j'aperçois une petite plage que surplombe un restaurant de fruits de mer.
Le site me paraît idéal pour ma pause déjeuner: petite plage de sable blanc encadrée de rochers de granit façon "petite plage" près du "Goudoul" à Lesconil (pour les habitués du lieu). Il y a aussi un petit air de Corse avec les montagnes en arrière plan.
Ca Na Beach
Il y a même un genre de bar flottant, en réalité un petit îlot reconverti en terrasse avec quelques tables et une minuscule passerelle tendue par des cordes pour y accéder. Prière de consulter la météo marine locale avant de réserver. En discutant avec le gérant j'apprends qu'il a aussi quelques bungalows en bordure de plage et qu'il y en a un qui vient de se libérer. C'est décidé, je passe la nuit à Cà Ná beach, puisque j'apprends que c'est ainsi que s'appelle ce petit bijoux. Un signe du destin?
Ca Na Beach
Alors que le soleil commence à décliner j'aperçois quelques pêcheurs qui s'apprêtent à mettre à l'eau les fameux bateaux paniers que vous avez déjà eu l'occasion de croiser ici et là au fil des pages de ce blog. Ces bateaux sont tantôt utilisés comme annexe pour de plus grosses unités tantôt comme embarcation rudimentaire pour la pêche au filet ou à la ligne. Certains d'entre vous les ont peut-être croisés à Brest 2008 lorsque le Vietnam fut l'un des invités d'honneur de la célèbre fête nautique.
Ca Na Beach
Dans la soirée les voilà de retour. Après leur avoir donné un coup de main pour remonter leurs embarcations en haut de la plage, je commence à sympathiser avec ces pêcheurs et me retrouve tout naturellement à la tombée de la nuit à partager avec eux des poissons grillés au feu de bois à même la plage, le tout arrosé de quelques "Tiger". Un délice: sans doute le meilleur restaurant de poisson qu'il m'ait été donné de goûter, et certainement le meilleur rapport qualité-prix. Et surtout un moment simple de fraternité avec des gens que je connais à peine. Je leur explique que j'ai grandi en France dans un petit port de pêche au milieu des bateaux et des pêcheurs. Ils sont sans doute un peu surpris de voir un étranger "Bac Si" s'intéresser à leur mode de vie. D'ordinaire seules quelques familles de passage entre HCM et Nha Trang s'offre une courte escale à Cà Ná. Les touristes étrangers lui préfèrent Mui Né, avec ses luxueux Resorts et ses bars branchés.
Le discussion se poursuit tard dans la nuit, facilitée par un Viet Qieu américain (traduisez Vietnamien d'outre mer). Finalement à 22h il est temps d'aller se coucher car mes amis d'un soir sont des lève-tôt. Demain matin à 4h30 ils repartiront en mer pour profiter du passage matinal des bancs de poissons près de la côte. Je demande à Châu Năm, le patriarche, s'il embraque des gens de passage le temps d'une partie de pêche avec eux. "Pas de problème si tu arrives à te lever, sinon je vendrai frapper à la porte de ton bungalow" me répond t-il avec un sourire. Rendez-vous est pris...