Lớp tiếng việt
Vive les vacances! Après avoir déserté les bancs de l'école depuis plus de 15 ans, j'ai donc repris le chemin de la faculté pour cette année scolaire 2011-2012 qui vient de se terminer en apothéose vendredi dernier par l'examen de fin d'année. Il s'agissait donc de relever le challenge d'apprendre à parler le Vietnamien pour l'année qu'il me restait à passer ici. Il existe plusieurs formules pour arriver à cet objectif insensé, allant de l'auto-enseignement par différentes méthode (la méthode Assimil étant une des plus connue en France) en passant par les cours particuliers et l'enseignement plus académique à la faculté de HCM.
Lớp tiếng việtLớp tiếng việt
C'est cette dernière solution que j'avais finalement choisie après un parcours solitaire jusqu'à la leçon 11 de la méthode Assimil. En septembre dernier, je m'étais donc inscrit à l'université des sciences sociales et humaines de HCM city, la fameuse "trường đại học khoa học xã hội và nhân văn" comme 4 autres compagnons d'infortune: Jimmy l'américain, Vladimir alias Ernest le suisso-vénézuelien, Henry l'autre français et Jeff l'anglais que j'avais été recruter pour compléter le team. La joyeuse bande avait donc rendez-vous avec notre professeur Cô Giao de 7h à 9h deux soirs par semaines au 4ème et dernier étage de la faculté.
Vietnamese tones
Il a donc fallu d'abord maîtriser les 5 tons qui font toute la richesse de cette langue mais aussi toute sa difficulté: le huyền descendant, le sắc montant, le nặng tombant, le hỏi ondulant et enfin le ngã ondulant un peu différemment.
Si vous le souhaitez, vous pouvez vous entrainer en prononçant le titre de ce billet où figurent les 5 tons. Vous l'avez compris, un même mot peut revêtir plusieurs sens selon la place des accents. Ainsi "Ngọc" veut dire "jade" mais "Ngóc" signifie "stupide". On comprend le désarroi d'une secrétaire à qui je m'étais adressé pour demander à parler au Docteur Ngóc! Sans parler des différences entre l'accent du nord (officiel) et l'accent du sud. Heureusement il y a le bon côté des choses: une grammaire hyper facile (pas d'accord selon le genre ou le nombre) et pas de véritable conjugaison des verbes.
Lớp tiếng việtLớp tiếng việt
Cô Giao a donc eu la lourde tâche de nous arracher quelques mots puis quelques phrases en tiếng việt afin de poursuivre un peu plus notre intégration Vietnamienne. Y-est-elle parvenue? Difficile à dire tant je suis encore loin de mener un conversation même simple. Tout au plus suis-je capable de reconnaître quelques mots par ci par là, de passer une commande au restaurant ou d'indiquer ma route au chauffeur du taxi. Mais je ne désespère pas même si apprendre une nouvelle langue "tonale" et monosyllabique à mon âge est un défi contre nature. L'envie de maîtriser cette langue si différente de nos langues indo-européennes l'a donc finalement emporté sur le découragement même s'il me faudra plusieurs année pour arriver au sommet de cet Everest linguistique.
Lớp tiếng việtLớp tiếng việt
Il y avait tout de même un autre bon côté à venir étudier le soir à la faculté, outre le fait de se sentir rajeunir au milieu de tous ces étudiants âgés d'une vingtaine d'années: les cours-diners ou diners-cours que nous organisions de temps en temps histoire de rompre la monotonie de la classe C405.

Examen Tieng Viet
Encore merci à Giao pour sa patience, Cám ơn Cô.