Hồ Lak
Le lendemain, direction le lac Lak. En Vietnamien, lac se dit "hồ", ce qui évite ce bégaiement. On quitte les plantations de café pour un paysage plus conforme à l'imaginaire collectif: vastes rizières d'un vert clair avec leurs repiqueuses de riz coiffées du célèbre chapeau cônique en feuille de latanier.
Dak LakDak Lak
Dak LakDak Lak
Buffles massifs déambulant sur les chemins. Il y a juste cet éléphant qui semble perdu au bord de ce lac qui donne une petite touche insolite. Pourtant, la région de Buon Ma Thuot était jadis peuplée ce ces pachidermes sauvages. Aujourd'hui, l'éléphant du Vietnam est en voie de disparition. Dak Lak tourist, l'organisme publique qui gère le tourisme dans la région, propose des balades à dos de ces mastodontes pour faire oublier cette triste réalité.
Dak LakHồ Lak
Hồ LakHồ Lak
Hồ LakHồ Lak

Mon petit tour du lac Lak se termine par une ultime averse. Moi, le Breton habitué aux caprices du ciel, je me vois contraint de garer ma Honda en attendant que le ciel se calme. Une vieille Mmong passe devant moi avec sa hotte sur le dos, sans se préoccuper des trombes d'eau qui continuent à tomber.

Dak Lak