Xin Man-Vinh Loc
On quitte Hoàng Sù Phi le ventre plein, destination le lac Ba Bé que l'on atteindra finalement que le lendemain matin. Une fois de plus, les aléas de la route vont nous contraindre de raccourcir cette étape.

Xin Man-Vinh LocMais alors que nous nous éloignons de la frontière Chinoise, c'est un enchantement pour les yeux. Les paysages de montagne verdoyante sont sublimes, la route en lacets procure un réel plaisir de conduite. Xin Man-Vinh LocSeuls au milieu de ce paysage grandiose, nous sommes les rois de la route. Nos déboires de la veille sont déjà loin, seul compte le moment présent. On s'arrête en bord de route pour contempler le paysage.

Xin Man-Vinh LocXin Man-Vinh Loc
A chaque virage, nous allons de surprises en surprises, comme ce curieux attelage de cochons, emprisonnés dans des cages de part et d'autre de cette mobylette. Ils me font penser à ces valises latérales que l'on voit sur certaines grosses cylindrées, ou encore à de gros réacteurs telle une mobylette supersonique (puissance fiscale: 2 Cochons). Impassibles, ils attendent que leur chauffeur ait fini son Câ Phé.

Tân QuangTân Quang
Vers midi on arrive à Tân Quang, village carrefour sur la route qui descend de Hà Giang à Hà Nội. Alors que nous nous sommes arrêtés pour notre pause déjeuner, j'aperçois un attroupement autour d'un homme en mobylette. Le bus qui relie Xin Mân à Hà Giang s'est même arrêté à sa hauteur. Lorsque je m'approche, je distingue une volumineuse masse à l'arrière au niveau de ce qu'il convient d'appeler le "porte bagages".
Tân QuangTân Quang
En fait de bagages, il s'agit ni plus ni moins qu'un veau! Depuis 3 ans que je réside ici, Je commence à m'habituer à voir toutes sortes de chargements à l'arrière des motos vietnamiennes, mais là, ça dépasse ce que je pouvais imaginer. Du reste, il a suffit de quelques minutes pour qu'une vingtaine de curieux viennent contempler "la bête". Preuve que le spectacle n'est pas si habituel. Cette fois-ci, il s'agit d'un animal mort, comme en témoigne sa grosse langue pendante. Le propriétaire cherche sans doute un boucher qui pourrait dépecer cette carcasse.