Old Vietnamese flag
Ce 6 Octobre 2012 voit donc notre petite équipe faire son entrée dans Hanoi sous une pluie diluvienne après 6 jours passés sur les routes (quelque fois) et sur les sentiers (souvent) qui mènent à la frontière Sino-Vietnamienne. Il fut riche en émotions, en rencontres et parfois aussi difficile. J'espère avoir réussi à vous faire partager ces moments au plus près de l'action comme j'ai essayé de le faire tout au long des "billets" de ce blog.
Back to HanoiBack to HanoiBack to Hanoi
Le lendemain matin, je me suis réveillé assez tôt pour aller flâner une dernière fois autour du lac Hoan Kiem et du vieux quartier qui le jouxte. Histoire de boire un dernier phở sur le trottoir de Hanoi (le must du must) et de contempler une dernière fois ces ruelles, de sentir cette atmosphère si particulière de la capitale Vietnamienne, une ville comme hors du temps. Tout simplement pour goûter au plaisir jusqu'à la dernière seconde et ne rien regretter.
Hànội phớBack to Hanoi
Mais voilà, toute les bonnes choses ont une fin, notre périple à moto au nord du nord-Vietnam se termine. Il fut pour moi comme une dernière échappée après trois années passées à sillonner ce pays qui est devenu au fil des mois mon autre patrie. Il marque la fermeture de cette parenthèse Indochinoise qui avait commencé en septembre 2009 dans l'insouciance et l'excitation d'une expatriation inespérée.
Back to Hanoi
Ce 175ème billet marque aussi le point final de ce blog qui aujourd'hui n'a plus vraiment raison d'être puisqu'il était destiné à vous faire partager cette unique expérience. J'avais encore quelques "rushs" à propos d'un voyage au Myanmar cet été, mais finir ce "bluetran's blog in Vietnam" sur la Birmanie sonnait un peu comme une trahison. Ce sera pour une autre fois.
Băc Kan
J'ai aujourd'hui une pensée pleine de gratitude pour ma femme et ma fille qui m'ont permis de réaliser ce qui n'était qu'un rêve. Merci aussi à ma famille au Vietnâm qui a toujours su maintenir les liens alors même que tout nous séparait, la distance, la langue et le temps qui passe. J'ai aussi une pensée pour ceux qui m'ont ouvert leurs portes en échange de rien si ce n'est l'amitié, parmi eux Chu Nam, le pêcheur de Ca Na beach -billet du 19 février 2012- qui ne verra jamais ce blog (pas d'internet sur la plage ni en mer) et Mau, le linguiste de Dalat -billet du 1er février 2012- dont j'ai appris la disparition brutale.
Ca Na Beach
Je voudrais en profiter pour remercier une dernière fois toutes celles et ceux qui ont ouvert les pages de ce carnet et qui étaient encore 198 hier en cette veille de Noël! Merci mille fois à Nghia, Maryline, Danièle (alias "Jez Blonde"), Hélène, Françoise, Krikriss et les autres pour vos encouragements et vos commentaires (777 au jour d'aujourd'hui!) qui lui ont donné une réelle valeur ajoutée. L'adresse http://blog.bluetran.asia restera encore active plusieurs mois et tant que des internautes viendront régulièrement la consulter.
Lang Bang funerals
En ce qui me concerne, le "bloggeur-addict" que je suis devenu va essayer de plancher sur d'autres projets comme ce "bluetran's blog in Brittany" écrit en anglais et en Vietnamien, pour mes lecteurs non-francophones. Je ne sais pas si je trouverai le temps, l'énergie et surtout l'inspiration, mais c'est promis, j'essayerai...

Cám ơn. Chào càc anh chi. Hẹn gặp lại